titre du site : Les tarots de Marseille par JC Flornoy Vers la page exposition. Tarot de Nicolas Conver, la main du bateleur Vers la légende. Tarot de Nicolas Conver, la main du bateleur Vers la page histoire. Tarot de Nicolas Conver, la main du bateleur Vers la page des imagiers. Tarot de Nicolas Conver, la main du bateleur Vers symbolique. Tarot de Nicolas Conver, la main du bateleur Vers la page divination. Tarot de Nicolas Conver, la main du bateleur Vers la boutique. Tarot de Nicolas Conver, la main du bateleur
Accueil Exposition
"à la Carte"

Légende

Histoire

Les Imagiers

Symbolisme
des Arcanes

Divination

Boutique


Vers la carte du site. Tarot de Nicolas Conver, la main du bateleur
carte du site

compteur installé le 27 01 2008

PETRARQUE

DOCUMENTS SUR LES TRIOMPHES
TIRES DE SON ŒUVRE



« Le lundi 20 juillet de l’an 1304 (+1374), au lever de l’aurore, dans un faubourg d’Arezzo appelé l’Horto, je naquis, en exil, de parents honnêtes, Florentins de naissance et d’une fortune qui touchait à la pauvreté. »


Epistola ad Posteros, (Épître à la Postérité) Francesco di ser Petracco dit "Pétrarque".


Compte tenu des dates, il est impossible que Pétrarque ait connu le tarot. En effet, celui-ci arrive en Italie du nord vers 1375/1377. Le tarot aurait-il pu s'inspirer de l'œuvre de Pétrarque? Son ambiance culturelle n'est en aucun cas celle de l'Italie de la fin du XIIIIè siècle, mais celle de la chevalerie moyenâgeuse. Le père de Pétrarque était de la génération de Dante (né en 1265 à Florence, mort le 14 septembre 1321 à Ravenne).

Pétrarque peint par Andrea di Bartolo di Bargilla
Pétrarque peint par Andrea di Bartolo di Bargilla

Francesco Pétrarque, poète et humaniste italien est né à Arezzo en 1304 et mort à Arqua, près de Padoue, en 1374. Ce sont ses démêlées avec la faction des Guelfes qui pousse la famille de Pétrarque à fuir Florence pour la Provence. Elle arrive à Avignon en 1311, mais les problèmes de logement sont tels à l'époque où la présence du Pape attire une énorme population, qu'elle ne peut s'y installer et part à Carpentras.

Pétrarque effectue des études de Droit à Montpellier et à Bologne, il s'impreigne alors des textes des auteurs antiques et des poètes contemporains. En 1325, il retourne à Avignon, attiré par la cour papale, abandonne le Droit et entre dans les ordres mineurs. Il cotoya alors des personnages éminents auprès desquels sa culture faisait impression, car bien qu'il reprochait aux papes d'avoir quitté Rome, la cour l'attirait.

Il vécut à Avignon de nombreuses années. C'est là qu'il rencontre Laure de Noves; il conçoit pour elle un amour violent,mais sans espoir; il lui consacrera ses meilleurs pensées et l'immortalisera par ses sonnets. Il va se retirer dans sa petite maison près de la fontaine de Vaucluse en 1341 là où habite Laure. La mort de Laure (1348) lui inspire ses plus beaux sonnets. Il dit la beauté physique de Laure,la pureté de ses pensées. Il décrit la mélancolie de leurs séparations successives et nous entretient aussi de cette nature où vit sa bien-aimée: Vaucluse. Parmi ses nombreuses oeuvres, deux recueils en langue italienne ont suffi pour consacrer leur auteur comme le poète par excellence de la beauté et l'âme féminines.

En 1341, il est couronné poète des poètes au Capitole, à Rome. Il est à noter que Paris lui avait offert la même distinction, remerciant ainsi celui qui permettait la renaissance des lettres, la redécouverte les textes anciens oubliés et ouvrait la voie aux humanistes. En 1347, Cola di Rienzo, qui avait été en exil dans la cité des Papes se fait élire Tribun. Pétrarque, partisan des gouvernements populaires et de celui de di Rienzo depuis longtemps, quitte le cardinal Colonna et part pour Rome, le soutenir. La mort de di Rienzo dans une émeute interrompt son voyage, en 1354. Pétrarque s'établit à Milan jusqu'à ce que la peste l'oblige à fuir. Il ira successivement à Venise, Padoue puis, finalement, Arqua, où il mourra en 1374.

Pétrarque fut aussi un humaniste, un savant. Poète et humaniste italien, Pétrarque a aussi été un historien, un archéologue, chercheur de manuscrits anciens. Il fut le premier des grands humanistes de la Renaissance. Sa gloire vient surtout de ses poèmes, sonnets des "Rimes et des Triomphes", composés en l’honneur de Laure de Noves et réunis dans le "Canzoniere ". Son oeuvre latine a provoqué en Italie le mouvement de la Renaissance, un sièce avant que les autres nations de L'Europe n'en ressentissent les effets bienfaisants.

***
Nulle paix je ne trouve, et je n'ai pas de guerre à faire :
Je crains et j'espère; je brûle et je suis de glace.
Et je vole au plus haut des cieux, et je gis à terre;
Et je n'étreins nulle chose, et j'embrasse le monde entier.
(Pétrarque)

Voici biographie plus complète: http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Petrarque 


DOCUMENTS BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE
TOUS DROITS RESERVES


TRIOMPHE DE LA RENOMMEE SUR LA MORT
triomphe de la renommée sur la mort


TRIOMPHE DE LA CHASTETE
triomphe de la chasteté


TRIOMPHE DE LA GLOIRE
triomphe de la gloire


TRIOMPHE DE LA DIVINITE
triomphe de la divinité


TRIOMPHE DE LA MORT
triomphe de la mort


TRIOMPHE DU TEMPS
triomphe du temps


TROMPHE DE L’AMOUR
triomphe de l'amour

DEUX ROUES DE FORTUNE
roue de fortune        roue de fortune 2

Conclusion : rien à faire, pour moi, Pétrarque et le tarot sont deux mondes différents.
Celui de Pétrarque est humaniste et fantaisiste, celui du tarot expérimental et traditionnel.